• Bandeau 3
  • Bandeau 1
  • Bandeau 4
Volet 3 sur 3 : Acteurs de rang 2 et au-delà, toute la filière bat de l’aile
La crise actuelle du COVID-19 met à l’arrêt la quasi-totalité du trafic aérien de passagers. Ce ralentissement intervient dans un contexte déjà très critique pour la filière aéronautique. Les mesures drastiques d’économie mises en place par les compagnies aériennes vont ainsi renforcer la tension exercée sur les avionneurs et, par effet de cascade, leurs fournisseurs de rang 1, rang 2 et au-delà...
Photo by Aurelien Romain on Unsplash

Pour en savoir plus sur le contexte de cette crise, découvrez le 1er article de notre saga : volet 1/3 . Pour en savoir plus sur notre vision concernant les acteurs de rang 1, découvrez le 2eme article de notre saga : volet 2/3 .

Les rangs 2 et au-delà vont faire face à des difficultés considérables

Les rangs 2 et au-delà sont de loin les plus nombreux de la filière. Ainsi en 2015 la filière dénombrait dans le grand Sud-Ouest de la France 922 PME pour 83 entreprises de plus de 250 salariés (source INSEE). Ils sont par ailleurs nombreux à maîtriser des procédés spéciaux. Des raisons qui en font des parties prenantes essentielles de la Supply Chain et de sa transformation, qu’ils soient acteurs de celle-ci ou qu’ils la subissent. Ils sont très nombreux et particulièrement exposés dans la situation actuelle. Leur fragilité constitue un problème de fond pour la filière, car elle met à risque la continuité des livraisons. En effet beaucoup d’entre eux sont qualifiés sur des procédés spéciaux qui sont difficiles à transférer, car appliqués à des pièces dont l’industrialisation n’est pas aussi développée qu’on peut le faire dans la filière automobile. Nombre de procédés dépendent avant tout des compétences des opérateurs et se révèlent complexes et longs à dupliquer. Dans beaucoup de ces entreprises, le travail simple a été repris et transféré par leurs donneurs d’ordres. Les perspectives à venir sont donc plutôt sombres...

Notre vision : le regroupement des forces et des savoir-faire permettra à la filière de perdurer

En cohérence avec ce qui est préconisé ci-avant pour les rangs 1 (voir notre article 2/3 : Les fournisseurs de rang 1 dans le tumulte), le regroupement des forces et des savoir-faire des fournisseurs apparait aujourd’hui comme une solution à privilégier. Des rapprochements d’entreprises sont donc à favoriser au service des objectifs suivants :

  • Atteindre rapidement une taille critique leur permettant en premier lieu de survivre, en faisant appel notamment aux dispositifs d’accélération de croissance mis à disposition par plusieurs acteurs institutionnels, et pouvoir ainsi développer des relations de confiance avec les rangs 1. Cette taille critique dépend bien sûr des métiers pratiqués, mais elle est estimée à environ 100 à 300 personnes, pour un chiffre d’affaires de 20 à 30 M€. Cette taille permet d’avoir l’ambition d’une stratégie, et les moyens de la mettre en œuvre.
  • Développer une agilité qui fait défaut à leurs donneurs d’ordres. Ces derniers ont très rapidement grossi ; ils se trouvent structurellement alourdis et souvent en devoir de composer avec de fortes contraintes d’endettement. La capacité d’adaptation doit être le fer de lance des rangs 2. Elle repose sur de multiples facteurs, comme par exemple :
    • La congruence des savoir-faire qui gagneront à être rassemblés pour offrir des services à forte valeur ajoutée
    • L’investissement dans des moyens différenciants
    • La capacité à se positionner sur des marchés voir des secteurs d’activités multiples (dualité civil-militaire, industrie médicale, secteurs de pointes, …)
    • La capacité à piloter une sous-traitance de capacité permettant d’affronter les périodes de baisses de charges
  • Enfin, développer un véritable partenariat de proximité avec les rangs 1 en construisant avec eux une relation de confiance. Il ne s’agit pas là d’un simple vœu pieu ! L’expérience acquise au travers de l’accompagnement des grappes donneurs d’ordres - fournisseurs déployé dans les programmes Performance Industrielle de SPACE-GIFAS a largement démontré l’impact direct sur les indices de performance des entreprises de l’amélioration des relations entre les acteurs de la filière. Ce facteur est d’une puissance qui n’est plus à démontrer, mais il doit faire l’objet d’une attention soutenue pouvant prendre la forme de rituels à développer.

En synthèse la filière aéronautique fait face à un nouveau défi d’ampleur

La crise du COVID-19 impacte la filière aéronautique française à tous ses niveaux ! Le temps n’est malheureusement pas un allié cette fois, et les perspectives évoquées ont de quoi faire peur. Ce n’est pourtant pas l’objectif de cet article. L’intention ici est plutôt d’apporter des éclaircissements sur la situation que nous traversons, et de commencer à projeter des scénarios de reprise et de redressement. De premiers leviers apparaissent, et d’autres viendront compléter ou amender cette esquisse. Ce qui ressort déjà clairement à ce stade, c’est que les acteurs de la filière ont un intérêt vital à se serrer les coudes et à jouer solidaires. Les dirigeants des entreprises ont un rôle prépondérant sur ce point, mais les acteurs transverses et institutionnels tout autant. Il y a au moins 2 éléments clés sur lesquels ces derniers peuvent favoriser la transformation nécessaire de la filière :

  • Repenser l’allocation des aides aujourd’hui concentrées sur l’Industrie du Futur pour favoriser aussi l’accompagnement au rebond et le rapprochement d’entreprises du secteur, notamment les PME et TPE.
  • Donner la parole à la filière et aux branches afin qu’elles définissent des leviers de transformation adaptés aux justes besoins des acteurs industriels, en lien bien sûr avec les territoires.

 

Face à ces défis, notre équipe reste totalement mobilisée au côté de l’ensemble des acteurs, au service de l’accomplissement de cette transformation que nous vivons nous aussi de l’intérieur. Nous mettons à profit cette période propice à la réflexion pour définir les dispositifs d’accompagnement dont auront besoin les industriels pour rebondir le moment venu.

Pour lire la suite de cette saga en 3 volets :
- Article 1/3 : Compagnies aériennes et avionneurs en chute libre ?
- Article 2/3 : Les fournisseurs de rang 1 dans le tumulte